4 - 5 - 6 - 7 - 8 Fév 2015
Ségou - Mali

Les Componentes du Festival sur le Niger

Vendredi 6

Photos de Sasha Gankin

LE COUPLE AMADOU ET MARIAM  ONT LITTERALEMENT MIS LE FEU.

Le spectacle du couple Amadou et Mariam a tenu toute ses promesses  ce vendredi 5 février sur les berges du Fleuve Niger. Dans une prestation inédite et en parfaite communion avec les milliers de festivaliers, ces artistes hors paire ont démontré une fois de plus leur savoir faire au monde entier. Ils ont été précédé par une pléiade d’artistes de renom qui ont aussi joué leur partition il s’agit de  l’artiste Safi Diabaté dans son titre fétiche « wadada » , Sia Tolno de la Guinée Conakry, et le jeune rappeur Penzy.

Tous ont gratifié le public d’un show merveilleux riche en son et lumière.

Dioro Cisse et Nantene diarra

Jeunes talents en découverte

Dans le cadre des activités du Festival sur le Niger, « jeunes talents en découverte », est une initiative porteuse afin de découvrir des talent futur de préférence jeunes qui feront la promotion de l’art.

La scène biton est l’espace choisi pour cet événement qui a eu lieu le 5 février aux environs de 10h au Quai des Art.

Les festivaliers ont eu droit à des  prestations de groupes traditionnels comme, Balanzan, Here Coura, et Sina. A cette occasion la musique africaine traditionnelle a été magnifiée  à travers les sons et rythme  magique des Tam Tam, balafon et autres  instruments purement africains C’est dans  une ferveur festive que la matinée s’est achevée  avec un public visiblement satisfait. 

NEMATOULAYE MAHAMADOU et ROKIATOU SIMPERE

Lancement du projet Ségou ville créative

Aux environs de 10h à la mairie de Ségou s’est déroulé le lancement du projet «Ségou ville créative». C’est une initiative de la fondation festival sur le Niger en partenariat, avec la vision d’Arterial Network un réseau culturel mondialement connu.

Des représentants de différentes collectivités étaient présents, ainsi que  la vice présidente d’Arterial Network selon Korror Armateifio qui représente le réseau Arterial Network,  ce projet permettra de créer des réseaux entre les villes. Le  maire de Ségou a salué l’initiative  et espère que ce projet va mobiliser et montrer le potentiel artistique et culturel de la ville de Ségou.

 

NEMATOULAYE MAHAMADOU et  ROKIATOU SIMPERE

Photos de 
Souleymane Ouologuem

Vernissage de l’Exposition Musée Kôrè les  marionnettes de Ségou

Le Centre Culturel Kôrè à travers son musée présente sa 6ème exposition muséale. Le vernissage de l’exposition du Musée Kôrè sur les marionnettes de Ségou (Sogow ani Maninw) a eu lieu le vendredi 05 aux environs de 18h. Différentes interventions ont émaillées la cérémonie, il s’agit de   l’intervention de l’historien Yamoussa Coulibaly, du Directeur du Festival Mamou Daffé et le chef de la coopération de  l’Union européenne Jule Tassin Pelzer.

Le Responsable du Volet Patrimoine du Musée Sékou Traoré alias Sékouti explique que l’aspect recherché à travers les masques consiste à mettre l’accent sur l’éducation artistique des enfants.

L’exposition a prit fin  par un cocktail.

Nematoulaye Mahamadou, Bibata Maiga , Rokiatou Simpere

Photos de Sasha Gankin

Photos de 
Souleymane Ouologuem

La ville de Ségou vibre
au rythme de la  11ème édition du
Festival sur le Niger.

L’atmosphère  de la 11ème  édition  du Festival sur le Niger est perceptible. Du Quai des Art  au Centre Culturel Kôrè, ce grand rendez vous fait la une des discussions des ségoviens. On peut apercevoir les touristes venus des quatre coins de la planète pour découvrir la célèbre et ancienne capitale bamana sous les couleurs du Festival sur le Niger. Un ségovien nous confie d’ailleurs toute « sa fierté de voir autant de monde dans sa ville». Au programme de ce grand événement, des expositions, des colloques et du grand spectacle en sons et lumières.

Les marchés et les restaurants sont inondés de monde, chacun cherche sans doute  a ramené un petit souvenir de Ségou. On peut donc affirmer que le Festival sur le Niger est aussi un moment de croissance de l’économie culturelle et touristique de la région de Ségou.

Vive cette 11ème édition du Festival sur le Niger !

Bibata Maiga

Les rendez vous de la Nuit du Théâtre avec le grand Guimba national  au  Centre Culturel Kôrè a tenu toute sa promesse

 C’est à 20 h que l’auteur de la pièce GUIMBA NATIONAL et sa compagnie montent sur la scène pour  son spectacle « A vous la Nuit !   Dans un décor imagé, le récit raconte l’histoire de deux amis inséparable NGOLO et ZAN, qui se sont juré de garder le secret sur le meurtre de Saran perpétré par eux même. Saran était la plus belle du village et Ngolo l’aimait à mourir, mais malheureusement Saran ne l’aimait guère. Les deux amis déciderent de mettre fin à la vie de la jeune Saran qui a osé repousser l’amour de Ngolo.

A la mort de Ngolo, il demanda à son ami Zan de garder le secret. Les enfants de Ngolo entendant la conversation de leur père et son ami ont pensé que leur père a confié le partage de son héritage à celui-ci.

Quelques années après les enfants de Ngolo demandèrent à Zan d’honorer les dernières volontés de leur père, Ngolo dans sa conviction de garder le secret de son ami refusa de dire aux enfants le lourd secret qui le liait à son ami.

Les enfants dans la recherche de la justice vont faire appel au chef de village, qui à son tour convoqua Zan, malgré toute les pressions de ce dernier refusa de parler, on le tabassa à mort pour refus de parler, mais avant de mourir il confessa que le secret qui le liait à son ami n’est autre que le meurtre de Saran.

Comme leçon de morale la fidélité en amitié est une vertu qu’il ne faut jamais violé même devant la mort.

Massitan Cisse, Nantene Diarra

Photos de Oumou Traoré

UN MANTEAU POUR LE CINQUANTENAIRE

un projet du Festival sur le Niger avec Madou Wolo

Photos de Oumou Traoré